Les olives de la Vallée des Baux

On recense 5 variétés d’olives : la Salonenque, la Béruguette, la Verdale, la Grossane et la Picholine. Elles donnent naissance à l’AOP huile d’olive de la Vallée des Baux-de-Provence, réputée et recherchée au niveau international.

CARACTÉRISTIQUES DES 5 VARIÉTÉS D’OLIVES :

  • La Salonenque tire son nom de Salon-de-Provence. L’arbre est sobre, résistant à la sècheresse, le port est retombant. Cette variété confère de l’onctuosité à l’huile. Son rendement est bon, variant de 18 à 22 %. Ce fruit est aussi utilisé pour la confiserie : olives cassées parfumées au fenouil.
  • La Béruguette ou Aglandau est une variété d’olive à huile, avec des rendements de 19 à 22 %. L’huile est d’un vert caractéristique et elle est ardente, ce qui lui procure des capacités de conservation prolongées. Elle peut aussi être consommée en confiserie.
  • La Verdale est typique de ce département, elle résiste correctement au froid. Le fruit long peut être utilisé pour la confiserie, en olive verte ou pour la production d’huile avec des rendements compris entre 14 et 15 %.
  • La Grossane est pulpeuse et de belle taille. Elle présente des arômes de pamplemousse…, son huile est douce. L’arbre est vigoureux, sa mise à fruit est longue, le port est érigé. Les fruits sont destinés à la confiserie (olive noire de la vallée des Baux de Provence), puis au moulin pour l’huile. Le rendement varie de 15 à 17 %. Les arbres de cette variété sont très attachés au terroir.
  • La Picholine est petite et pointue. Présente dans la vallée des Baux de Provence, elle est plutôt typique du département du Gard. Elle donne une huile au fruité intense avec un peu d’amertume. Le rendement est autour de 17 %.


0 éléments
0,00